la saison pluvieuse à Lomé a toujours été compliquée pour le habitant. Du nord au sud de la ville, il est complexe de se déplacer et surtout en période de pluie.

Si la grande saison des pluies conditionne une bonne moisson pour assurer la sécurité alimentaire, elle est aussi un moment pour les habitants de Lomé d’éprouver toutes les difficultés pour se déplacer et surtout se rendre au service.

Moment de photography

Je devrais me rendre ce lundi matin au bureau quand une pluie m'a contraint à rester chez moi, ne sachant pas quoi faire le temps que la pluie ne s'estompe ou ne diminue en intensité, je suis retourné à mon Amour. Je l'ai allumé pour prendre des gouttes d'eau qui s'écrasaient sur les hauteurs des murs de ma clôture.

j'ai beaucoup souffert au niveau des réglages: les gouttes d'eau tombaient trop rapidement et le ciel était peu éclairé. j'ai trouvé un moyen de mettre mon Amour sur f/6.3  1/50 s  ISO-400
photography

En attendant l’inondation dans les artères de la ville de Lomé j'ai assisté à la tombé des dernières gouttes de pluie qui sonnaient le glas des projets d'assainissement lancés trois ans plutôt chez nous.
Ce témoignage est le fruit de ma fusion avec ma photography

photography

" L'eau est un indéterminé pourtant déterminable, un chaos sensible"

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *